Témoignage de Monsieur Bloch

Un des derniers témoins lyonnais de la Shoah face aux 3èmes

Article mis en ligne le 6 mars 2021
dernière modification le 7 mars 2021

par Flora PERRIN

Claude Bloch, 92 ans, rescapé d’Auschwitz, a témoigné devant les élèves de 3ème au début du mois de mars 2021. Les élèves de Madame Ferreri, Messieurs Lemonnier et Pasqualini ont su écouter avec attention ce terrible témoignage. Ensuite, ils ont bénéficié d’un temps d’échange avec Monsieur Bloch.

« En 1939, Claude Bloch a 11 ans et vit seul avec sa mère, dans le même immeuble que ses grands-parents maternels. Suite à la promulgation de la loi sur le statut des juifs en 1940, sa mère est licenciée de la préfecture de Lyon. Craignant de ne pouvoir le nourrir correctement, elle envoie son fils en pension, d’où il revient deux ans plus tard pour entrer au Lycée La Martinière. Vivant dans la peur des rafles, la famille quitte Lyon pour Rillieux-la-Pape et abandonne l’appartement, bientôt forcé et pillé par la Milice.
Claude Bloch, son grand-père et sa mère sont arrêtés par des miliciens le 29 juin 1944 et emmenés au siège de la Gestapo. Son grand-père meurt durant l’interrogatoire. Alors âgé de quinze ans, Claude Bloch reste enfermé dans la « baraque aux Juifs » de la prison de Montluc pendant trois semaines, avant de partir pour Drancy où il retrouve sa mère. Tous deux arrivent à Auschwitz dans la nuit du 3 au 4 août 1944 et sont immédiatement séparés. Claude Bloch est affecté au terrassement avant d’être envoyé au Struthof. En avril, il est transféré à Dantzig, puis embarqué sur un cargo que la Croix-Rouge suédoise intercepte. Après deux mois de soins, il est rapatrié en France et retrouve sa grand-mère » (Centre D’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon).

La maman de Claude n’est jamais revenue.